J'ai lu et je vous en parle // I read it

J’ai lu et je vous en parle #8 – L’Échappée belle, d’Anna Gavalda

Bonjour tout le monde!

Je l’ai lu cet été, je vous en avais parlé sur Instagram d’ailleurs car il y au eu une période durant laquelle il m’était impossible de bloguer malheureusement mais je vous en parle dans ce nouvel article : L’Échappée belle, d’Anna Gavalda.

IMG_5920[1]

Titre : L’Échappée belle

Auteure : Anna Gavalda

Editions : J’ai lu

Prix : 4,50€ (Cultura)

« Ce petit livre n’a pas d’autre prétention que de vous inviter à partager ce pique-nique. Entre gens qui s’aiment, et qui aiment la vie. A.G. »

Ce qui m’a attiré

J’avais déjà lu Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, de la même auteure et je suis tombée sur L’Échappée belle par hasard à Cultura. Il était sur ma wishlist mais je voulais d’abord me prendre Ceux qui savent comprendront, publié entre ces deux livres et surtout indisponible à mon Cultura 😦 Du coup, j’ai pris celui-ci et je n’ai pas attendu d’avoir l’autre pour le lire 😀

Avant de l’acheter

J’ai beaucoup beaucoup BEAUCOUP entendu parler d’Anna Gavalda. Du coup, comme je le disais plus haut, après avoir lu et aimé le recueil de nouvelles J’aimerais que quelqu’un m’attende quelque part, il m’a semblé logique de continuer à découvrir son oeuvre.

Les premières pages

J’ai trouvé un peu déroutant qu’on saute dans ce livre comme si on avait manqué un morceau, comme si on le prenait en cours de route. Mais finalement c’était plutôt amusant. D’autant qu’on apprend très vite qui sont ces personnages et qu’on ne les quitte pas de toute l’histoire.

L’histoire

Nous voilà embarqués avec une fratrie. Deux femmes et un homme.

Une petite dernière désinvolte et affranchie de tout, et on se rend rapidement compte qu’elle l’a toujours été 🙂

Le frère, fichu de sa femme coincée et désagréable Carine au début du livre, se révèle être un homme dévergondé qui sommeille dans une carapace d’homme soumis et bien trop tolérant à mon goût, lorsqu’il est en présence de sa chère et tendre.

La grande sœur, posée mais bien loin d’être sage pour autant.

On se trouve donc spectateur de ces retrouvailles pour l’occasion d’un mariage. La fratrie rattrape le temps perdu car ils vivent éloignés les uns des autres et même s’ils ont grandi, les bêtises d’enfance et les chamailleries ne sont jamais très loin 😉

 

La mise en page

Pas vraiment de chapitres mais beaucoup de sauts de lignes et c’était agréable à lire ainsi.

Le style de l’auteure

J’ai adhéré à 100%! J’ai aimé toutes ces anecdotes et tous ces petits mots propres à Anna Gavalda. Avec elle, « énorme » devient « hénaurmes » par exemple. Et puis aussi toutes ces expressions bien à elle, comme « Fantasia chez les ploucs », « la presse chiotte », « toque, toque, toque on heaven’s door ». Et enfin tous ces « putains », « pisser », « la vioque », « con », « conneries » et j’en passe 😀

J’adore ce style zéro-prise-de-tête.

En bref

Lu en une petite heure, j’ai trouvé ce petit roman frais, agréable, drôle et plein de souvenirs, de vécu.

C’est un très beau livre, que je recommande à tout le monde, que vous aussi vous fassiez partie d’une fratrie ou que vous soyez enfant unique 🙂

Si vous l’avez lu, dites-moi ce que vous en avez pensé. J’espère en tous les cas que mon article vous a plu!

A très vite!

Un commentaire sur “J’ai lu et je vous en parle #8 – L’Échappée belle, d’Anna Gavalda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s